Aurora, “I Am an Individualist” (1925)

Je suis individualiste

Je suis individualiste.

La société est un produit élaboré par l’individu.

La société est une abstraction.

L’individu est une unité.

J’écris ici par rapport à l’anarchiste. Le dogmatique, le conventionnel, le sectaire, etc., ne sont ni ne peuvent être des individualités, quand bien même ils barbouilleraient leurs « poses » de rouge plus ou moins foncé.

Individualisme ne signifie pas isolement. Lorsqu’un individualiste s’isole de certains groupes à de certains moments — groupes auxquels il pourrait s’unir librement — c’est par la raison que les individus qui composent ces groupes ne satisfont pas ses aspirations.

Anarchie et individualisme sont synonymes l’un de l’autre.

La société d’aujourd’hui nous empêche de vive d’accord avec nos propres satisfactions.

C’est pourquoi nous en sommes les adversaires.

Les hommes de l’avenir pourront voir en la société une chose utile. Mais ils ne pourront jamais voir en la société un obstacle à leurs satisfactions, car ils comprendront que la société ne peut avoir une valeur qui surpasse celle des individus qui lui donnent l’existence.

Le communisme anarchiste sera une utopie tant que les individus en général ne se rendront pas compte de ce que le mot anarchie signifie réellement.

Le révolution ne sera pas sociale si ceux qui la font s’y jettent les uns comme pasteurs, les autres comme troupeau.

Aucune organisation ne peut être anarchiste, pour « avancés » que soient ses règlements ou sa constitution.

L’anarchiste peut propager ses principes sans s’organiser et sans être organisateur.

Tout organisation nie l’anarchie.

Un anarchiste ne peut admettre que des associations consenties librement sans avoir égard à la quantité ou à la qualité.

De la tyrannie des gouvernements et de l’exploitation des capitalistes, nous nous libèrerons au moyen de nos associations d’individus conscients : le jour où les travailleurs renonceront à leur lâcheté séculaire et verront en chacun de leurs compagnons de misère, une force, un centre et une amitié.

Nous savons que ce jour luira. Et nous y marchons, nous autres, individualistes, expulsés d’un troupeau dont nous n’avons jamais eu l’idée de faire partie.

Aurora.

I Am an Individualist

I am an individualist.

Society is a figment devised by the individual.

Society is an abstraction.

The individual is a unity.

I write in relation to the anarchist. The dogmatic, the conventional, the sectarian, etc., are not, nor can they be, individualities, even if they would daub their “poses” in more or less deep shades of red.

Individualism does not mean isolation. When an individualist isolates themselves from certain groups at certain moments — groups which they could freely join — it is because the individuals who make up those groups do not satisfy their aspirations.

Anarchy and individualism are synonyms of one another.

Society today prevents us from living in harmony with our own satisfactions.

That is why we are its enemies.

The men of the future could see something useful in society. But they could never see in society an obstacle to their satisfactions, for they will understand that society cannot have a value that surpasses that of the individuals who give it existence.

Anarchist communism will be a utopia as long as individuals in general do not realize what that word anarchy really means.

The revolution will not be social if those who make it cast some there as shepherds, and the others as flocks.

No organization can be anarchist, no matter how “advanced” its rules or its constitution.

The anarchist can spread their principles without being organized and without being an organizer.

Every organization denies anarchy.

An anarchist can only accept associations freely consented to, without consideration of the quantity or the quality.

We will liberate ourselves from the tyranny of governments and the exploitation of the capitalists by means of our associations of conscious individuals: the day when the workers will renounce their age-old cowardice and see in each of their comrades in poverty a force, a center and a friendship.

We know that shining day will break. And we will walk in it, we individualists, expelled from a flock of which we never considered ourselves a part.

Aurora.


L’En dehors 4 no. 51 (15 janvier 1925) : 1; reprinted L’en dehors 18 no. 329 (Avril 1939): 47.

Working Translation by Shawn P. Wilbur

About Shawn P. Wilbur 2301 Articles
Independent scholar, translator and archivist.