Anarchist Encyclopedia: Abstraction

Entries from the

Anarchist Encyclopedia


ABSTRACTION n. f. L’abstraction est une opération de l’esprit par laquelle on considère les qualités indépendamment des substances dans lesquelles elles résident. Ex. : quand on considère la bonté, en général, sans l’appliquer à un individu, on opère une abstraction.

En philosophie, l’abstraction consiste à séparer une chose d’une autre dont elle faisait partie : les idées abstraites sont donc des idées partielles séparées de leur tout et l’abstraction est la faculté qu’a l’esprit de produire ces idées. L’abstraction est spontanée lorsqu’elle vient des sens, de l’attention involontaire, etc… ; réfléchie lorsqu’on fixe à dessein son attention sur une certaine propriété en négligeant les autres. Tant que les idées représentent une qualité particulière d’un objet, elles sont abstraites ; elles deviennent générales lorsque, par un nouveau point de vue, elles représentent une qualité commune à plusieurs objets. L’abstraction est la condition de la science, parce qu’elle permet d’isoler chacune des qualités dont la somme forme un objet, l’on peut dire que chaque science est un système d’abstractions : l’arithmétique abstrait le nombre ; la géométrie l’étendue; la mécanique le mouvement, etc.

On fait un usage courant des expressions faire abstraction de ou abstraction faite de, laisser de côté, en ne tenant pas compte de. Ex. : l’anarchiste doit s’efforcer de juger sainement, en faisant abstraction de la haine et de l’amour. Au pluriel le mot abstraction sert souvent à désigner des idées vagues et confuses, des préoccupations chimériques. Ex. : au moment de l’action, les anarchistes doivent se garder de se perdre dans les abstractions.

ABSTRACTION n. Abstraction is an operation of the mind by which we consider qualities independently from the substances in which they can be found. Ex.: when we consider goodness, in general, without applying it to an individual, we perform an abstraction.

In philosophy, abstraction consists of separating one thing from another of which it is a part: abstract ideas are partial ideas separated from their context and abstraction is the faculty of the mind that produces these ideas. Abstraction is spontaneous when it comes from the senses, from involuntary attention, etc…; reflective when we deliberately fix our attention on a certain property, neglecting the others. As long as the ideas represent a particular quality of an object, they are abstract; they become general when, from a new point of view, they represent a quality common to several objects. Abstraction is the condition of science, because it allows us to isolated each of the qualities whose sum forms an object. We can say that each science is a system of abstractions: arithmetic abstracts number; geometry extent; mechanics movement, etc.

[In French] it is common to use the expressions faire abstraction de or abstraction faite de, leaving aside, taking no account of. Ex.: the anarchist must strive to judge soundly, by setting aside hatred and love. In the plural the word abstraction often serves to designate vague and confused ideas, fanciful preoccupations. Ex.: at the moment of action, anarchists must beware of losing themselves in abstractions.


Working Translation by Shawn P. Wilbur.

About Shawn P. Wilbur 2030 Articles
Independent scholar, translator and archivist.